Avec Saint-Louis La Rivière Bois de Nèfles Coco Tapage Maison Rouge Le Ouaki Plateau Goyaves Bellevue Le Petit-Serré Gol les Hauts Îlet Furcy Verval Le Centre-ville Le Gol Roche Maigre L'Étang Le Ruisseau La Zac Avenir Palissade Les Makes La Gare Bel Air Pont Neuf La Chapelle Nout Kartié Dan' Kèr

Alon détak nout ville

Une bouffée d'oxygène avant l'asphyxie ?

Communiqué du 28 juin 2019

La Chambre Régionale des Comptes (CRC) vient de rendre son avis sur le compte administratif 2018 et le budget primitif 2019 de la commune de Saint-Louis. Son analyse des documents transmis par la municipalité confirme le retour à l’équilibre du budget communal et la fin du déficit.

« ENFIN ! » doivent se dire les contribuables saint-louisiens et riviérois ! Ceux-là mêmes qui les premiers ont contribué à l’effort de redressement en subissant une forte pression fiscale !

« ENFIN ! » doivent se dire l’ensemble des citoyens jusqu’à présent privés de services de proximité de qualité et d’investissements structurants « faute de moyens budgétaires suffisants ! »

« POUR DE VRAI cette fois ci ? » doivent s’interroger les électeurs de la commune à qui les responsables politiques locaux ont fait miroiter la fin du déficit année après année. Bon nombre d’entre eux ont encore à l’esprit l’épisode indélébile de l’an dernier, où le mensonge de l’équilibre budgétaire (répété y compris dans une lettre du Maire à la population) a été convoqué à l’appui d’une tentative de hausse des indemnités d’élus, en lieu et place d’un geste même symbolique sur les impôts locaux ou l’aide aux plus démunis.

Dans un tel contexte, la réaction euphorique de M. le Maire et de son équipe criant leur satisfaction suite à l’avis de la CRC tout en s’auto-félicitant « de nombreux actes et de nombreuses concrétisations » durant « cinq années…de mise en œuvre du programme municipal » est en décalage total avec la réalité de la vie quotidienne des citoyens dans les quartiers de Saint-Louis et de La Rivière.

La « méthode Coué » utilisée ici par l’équipe municipale pour faire croire que « tout va bien ! » ne risque pas de duper tous ces citoyens qui bien ancrés au territoire peinent à trouver un accompagnement social, économique, culturel, sportif,… à la hauteur de leurs besoins et potentiels.

Elle risque encore moins de duper les employés communaux et les syndicats à qui promesse de titularisation a été faite quand ils prendront le temps de lire dans l’avis de la CRC à la page 4 qui indique clairement que « les crédits votés n’intègrent PAS un plan de titularisation avec la création de 565 postes d’agents titulaires, principalement à temps non complet ».

Ce paragraphe de l’avis de la CRC (voir dans l’encadré ci-après) , que le maire a visiblement voulu passer sous silence, révèle une fois de plus le vrai visage de cette majorité. Pourquoi créer l’espoir chez 565 pères et mères de familles en leur annonçant (en mars 2019) une titularisation au 2nd semestre 2019, si c’est pour ensuite ne pas l’inscrire au budget (en mai 2019) ?

Mon engagement personnel, comme celui de nombreux citoyens éveillés et déterminés que j’ai rencontré ces derniers mois, vise précisément à libérer notre ville de ces méthodes politiques du passé qui jouent sur les difficultés sociales des pères et mères de familles et manipulent leurs espoirs de lendemain meilleur à coups de promesses purement électoralistes.

La fin du déficit aurait dû s’accompagner :

  • – non pas d’une réaction euphorique et court-termiste comme celle à laquelle nous avons eu droit de la part de la municipalité,
  • – mais bel et bien d’une réaction responsable, mesurée et préparant l’avenir, compte tenu de l’ampleur du chemin restant à parcourir pour bâtir une ville réellement inclusive, attractive, et épanouissante pour tous.

Suite à l’avis de la CRC portant ENFIN confirmation du retour à l’équilibre, nous attendions non pas le « cocorico » de M. le Maire et de son équipe, mais un vrai plan d’actions pour développer le territoire sur la base de cette nouvelle donne, assorti de toutes les garanties que malgré la période électorale à venir, cette bouffée d’oxygène ne va pas vite se transformer en nouvelle asphyxie…


Juliana M’Doihoma
Saint-Louis La Rivière Dan’ Kèr

Extrait du rapport CRC 2019 (page 4)

S'abonner à la newsletter

© Tous droits réservés. SLR Dan' Kèr, 2019.